Le principe est de combiner 2, 3 ou parfois 4 interventions dans le même temps opératoire, après un post-partum (après accouchement) afin de retrouver la silhouette d’avant grossesse ou plus avantageuse.

Les zones principalement ciblées sont le ventre et les seins mais aussi les cuisses et récemment les fesses.

 

1/ Le ventre : Il s’agit pour moi de la zone princeps 

L’intervention la plus fréquente et indispensable au rétablissement de la silhouette est la plastie abdominale associant la cure du diastasis et de la hernie ombilicale de faiblesse souvent associée selon une technique personnelle développée lors de mon clinicat en 1996 dans le service de chirurgie viscérale du professeur Alexandre spécialiste de la chirurgie pariétale.

Il s’agit d’une véritable fracture de la paroi abdominale entre les muscles grands de l’abdomen avec un élargissement voire une rupture de continuité de la paroi.

L’intervention consiste en un rétablissement de l’anatomie avec une réparation complète de la ligne blanche. Une dermolipectomie, c’est à dire l’exérèse de toute la peau détendue souvent siège de vergetures du pubis à l’ombilic celui-ci est juste transposé tout en restant en place (ce n’est pas un « neo » nombril). Si besoin une liposuccion des flancs, de la zone sous ombilicale ou du dos.

 

Des variantes sont possibles :

  • En l’absence de diastasis, seuls sont réalisés les 2 autres temps opératoires on parle alors de lifting abdominal.

  • Lorsque la peau n’est pas détendue la cure de diastasis peut se faire par une petite cicatrice type césarienne on parle de mini plastie abdominale.

  • Une liposuccion simple peut suffire lorsque muscles et peau sont intactes.

 

2/ La poitrine 

Les seins sont bien sûr souvent touchés mais la demande vient en second plan dans mon expérience.

Tous les cas de figures sont possibles : 

  • L’hypertrophie mammaire invalidante accessible à une classique plastie mammaire de réduction selon ma technique à cicatrices courtes le BAMACO T.

  • La ptôse mammaire traitée par un lifting à cicatrice verticale pure : le BAMACO ou en T.

  • La fonte mammaire du post partum où il faut redonner du volume aux seins soit à l’aide de prothèses soit par transfert de graisse ( lipofiling ou lipo modelage) pouvant être associé à une plastie 

 

3/ La liposculpture 

Les zones principalement demandées sont les cuisses, les fesses et de plus en plus le dos, on parle des « ailes d’anges »

 

4/ Le lipofiling de fesses 

Il s’agit d’une demande récente et en général provenant de jeunes patientes qui veulent répondre à des critères de silhouette imposée par des influenceuses de réseaux sociaux et non retrouver leur silhouette pré-grossesse !

Cette intervention dite BBL (Brasilian Butt Lift) est très en vogue.

Je suis très perplexe quant à la pérennité dans le temps de cette demande qui ne fait que répondre à une mode et je pense que ces silhouettes en « violoncelle » disparaîtront dans quelques années...

 

 

Cette intervention combinée doit se faire dans des conditions optimales de sécurité 

Le principal paramètre est le temps opératoire qui ne doit pas à mon sens dépasser 4 heures 

Dans mon expérience :

Ventre et seins : 2 à 3 h 

Ventre – seins – liposuccion : 3h30 

Ventre – seins – liposuccion – lipofiling de fesses : 4 h 

 

Une prévention thromboembolique est systématiquement mise en route 

Bas de contention et bottes de compression post opératoires

Injections de Lovenox durant 10 jours 

 

 

 

Je réalise cette intervention depuis plus de 20 ans et je suis ravi que le terme de mommy makeover soit maintenant connu et reconnu. Malheureusement il n’existe pas d’équivalent dans la langue française.

Il existe encore de vieilles légendes urbaines qui circulent comme le sport qui serait la solution au diastasis alors qu’il n’en est rien et la pratique de certains mouvements d’abdominaux serait même délétère.

Aussi j’ai eu la chance de pouvoir montrer cette intervention au grand public une première fois en 2010 dans l’émission « Zone Interdite » ou j’ai réalisé une intervention double (ventre + seins) et plus récemment en février 2021 dans l’émission « 66 minutes » où j’ai montré une intervention triple (ventre + seins + liposuccion).

Le principe était toujours le même à savoir filmer en temps réel l’intervention (1h 45 minutes pour la double et 3h30 pour la seconde) et surtout découvrir le résultat en même temps que les patientes.

Il ne s’agit en aucun cas de faire de la chirurgie spectacle mais bien de montrer que grâce à des techniques simples efficaces et parfaitement maîtrisées, réalisées dans des établissements médicaux très bien équipés, les patientes sont opérées dans des conditions optimales de sécurité. 

Pour le second reportage il était question de faire écho à ce qui se fait aux États-Unis où certains chirurgiens comme le docteur dont le nom est celui d’une grande ville de Floride fait cette intervention filmée sur Instagram dans une petite clinique en 8 heures.

Selon des conditions de sécurité plus que modestes !

Dans ce même reportage, il est montré une patiente Galloise opérée en Turquie et qui a eu des suites malheureusement terribles.

Tout ça pour dire qu’il s’agit effectivement d’une intervention complexe mais qui, si elle est réalisée comme je le préconise, donne de magnifiques résultats souvent au-delà des espérances des patientes.

Leur sourire et leur émotion au premier pansement en sont la preuve.

Le Mommy Makeover

par le Docteur Paul Seknadje - Institut Parisien de la silhouette - Paris

CAS TYPIQUE DE MOMMY MAKEOVER

AVANT
AVANT
AVANT
AVANT
AVANT
AVANT
Dessins pré-opératoires
Dessins pré-opératoires
Post-op immédiat
Post-op immédiat
Après 10 jours
Après 10 jours
Après 10 jours
Après 10 jours
Après 10 jours
Après 10 jours
Après 1 mois
Après 1 mois
Après 1 mois
Après 1 mois
Après 1 mois
Après 1 mois
Focus cicatrice ventre
Focus cicatrice ventre
Focus cicatrice ventre
Focus cicatrice ventre
Focus cicatrice ventre
Focus cicatrice ventre

AVANT INTERVENTION

1 MOIS APRÈS INTERVENTION