8 rue Decamps - 75016 Paris

01 47 55 16 17

© Tous les textes et photos des rubriques liées à la chirurgie sont les propriétés du Docteur Paul Seknadje

LES SEINS

La réduction mammaire

Cicatrices

Pour les fortes poitrines, ou hypertrophie mammaire juvénile invalidante, le traitement est une plastie mammaire de réduction. En cas de très fortes poitrines (résection de plus de 800 grammes par sein), on parle de "gigantomastie" (cas #3)

 

La plastie mammaire soit de réduction soit de remodelage : BAMACO

BAMACO pour "BAse MAmmaire COnservée", est une technique simple et efficace, mise au point dans mes dernières années hospitalières. La distance pli sous mammaire - pôle inférieur du sein est le seul paramètre déterminant les cicatrices : 

• Moins de 6 cm, cicatrice péri aréolaire et verticale pur, c’est le BAMACO type

• Plus de 6 cm, cicatrice péri aréolaire et en " T "  inversé, c’est le BAMACO –T : Technique différente de la classique « ancre de marine » dont la cicatrice horizontale est plus longue. Dans le T inversé, la barre horizontale placée dans le pli sous mammaire ne dépasse jamais la base du sein donc non visible de face ou de profil.

Technique complètement indolore, aux suites simples donc une éviction sociale uniquement de quelques jours.

La réduction est effectuée en fonction du désir des patientes mais par principe je ne fais jamais de petits seins car on ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait et je suis souvent amené à mettre des implants à des femmes dont les seins ont été  trop réduits plus jeunes.

Seul bémol, les cicatrices chez les jeunes filles peuvent rester rouges longtemps mais deviennent invisibles au bout d'un an.